Participez au concert Jacques Brel au profit de la restauration de l’orgue

Participez au concert inédit de chansons de Jacques Brel interprétées à l’orgue par Frédéric Lamantia, dont les recettes serviront à financer la restauration de l’orgue du Saint Esprit.

Achetez vos billets sur www.billetweb.fr/concertbrel ou appelez le 01 42 65  43 58.

Pour diffuser l’information sur ce concert, merci de bien vouloir utiliser cette affiche.

Plus d’information sur cette restauration

L’orgue du Temple du Saint-Esprit, une des toutes dernières œuvres d’Aristide Cavaillé-Coll, véritable Stradivarius des facteurs d’orgue, figure parmi les plus beaux de la capitale. Réputé pour ses exceptionnelles ressources symphoniques, l’instrument a aujourd’hui besoin d’être relevé. Conçu en même temps que l’édifice par Joseph Merklin, autre remarquable facteur, il fut reconstruit et agrandi par Cavaillé-Coll et achevé par son disciple Charles Mutin quand disparut le maître dont il rappelle les plus grands chefs-d’œuvre (Notre-Dame, Saint-Sulpice…).

Depuis lors, l’instrument n’a subi qu’un seul relevage, vers 1970, sans modification. De renommée internationale, il est exemplaire de l’esthétique française authentique et sonne comme un grand en dépit de sa taille modeste (deux claviers de 56 notes, pédalier de 32 notes et 14 jeux en 12 registres). Le buffet de 1865 subsiste avec son horloge intégrée, mais en 1909 les éléments du rez-de-chaussée de la tribune ont été déplacés vers l’arrière afin d’augmenter la place pour d’autres musiciens.

Aujourd’hui, le parfait fonctionnement de l’instrument exige un démontage total afin de remédier à divers désordres allant s’exacerbant. Toutes les parties usées ou endommagées, mécaniques ou sonores, doivent être nettoyées, réparées ou remplacées afin de stabiliser l’accord, le timbre et le toucher. La soufflerie doit être révisée et la turbine vétuste remplacée.

Soutenue par la Mairie de Paris, l’opération sera conduite par les services de la direction des Affaires Culturelles de la Ville.

L’objectif est de rendre à l’orgue la pureté et la puissance de son timbre ainsi que sa fiabilité pour l’interprète. Il est utilisé pour tous les cultes dominicaux et autres services dans le temple et pour de nombreux rassemblements, concerts ou récitals (activité fort compromise par son état actuel). Enfin il accueille d’innombrables visiteurs du monde entier ainsi que les élèves de la classe d’orgue du CRR de Paris.

La musique est un don de Dieu

« La musique est un don de Dieu », « elle est servante de la théologie », telle est la conviction de tous les Réformateurs, qu’il s’agisse de Luther, Calvin, Farel, Bèze…
Calvin sera convaincu de la nécessité du chant communautaire. Dans la 1èreédtion de L’Institution de la religion chrétienne, publiée à Bâle en 1536, il explique que le chant fait partie des prières publiques. ; « Ce serait une chose bien expédiente à l’édification de chanter aucuns psaume en forme d’oraison publique par lesquels on fasse prière à Dieu »
Nous chantons principalement avec le recueil de chants ALLÉLUIA et occasion-nellement avecle « Psautier français » (livres bleus pour les 150 psaumes).

La Maîtrise de l’Eglise du Saint-Esprit

Sous la direction de M.Pierre Vincent, un groupe vocal, la Maîtrise de l’Église du Saint- Esprit, se réunit les jeudis de 17h30 à 19h pour apporter au chant d’assemblée un appui et une amplitude nouvelle lors des chants des psaumes et des cantiques tirés du recueil de chants « Alléluia ».

Ce groupe vocal se tient le dimanche matin à la tribune de l’orgue lors du culte, en lien avec l’organiste.Il apprend, une fois par mois, un nouveau cantique à l’assemblée.

Les récitals du dimanche

L’organiste titulaire de l’orgue du temple du Saint- Esprit (voir les informations sur le site www.erf-saint-esprit.org), M. Kurt LUEDERS, donne, avec d’autres organistes, un récital tous les premiers dimanches du mois à 10 heures.Vous pouvez signa-ler la tenue de ces récitals à vos amis et à vos proches et venir avec eux. Le culte commence aussitôt après, à 10h30.

Le chœur Per Cantum

Lechoeur »PerCantum » se réunit dans les salles paroissiales tous les lundis de 19h30 à 21h30. Il regroupe 45 choristeset se produit pour 2 concerts par an. Il participe ainsi au rayonnement de l’église.
Per Cantum accompagne le culte lors des grands événements annuels. Ces cultes sont pour certains choristes l’occasion de découvrir le protestantisme, l’expression de sa foi et la richesse de son patrimoine musical.
Le chœur est ouvert à tous sur auditions.Contact :

CONCERT

au temple du Saint-Esprit
Dimanche 8 février 2015 à 18 heures
Lundi 9 février à 20 heures 30

Chef de chœur : Étienne Lestringant

Alessandro Scarlatti : Dixit Dominus
Antonio Lotti : Miserere en ré mineur
Antonio Vivaldi : Gloria RV 589

Cantate contemporaine : « Voici Noël »

Vendredi 5 décembre à 20h30 : cantate contemporaine :« Voici Noël »`de John Featherstone. avec les cuivres de l’Armée du Salut, chorale, section rythmique, textes bibliques .

Le Choral luthérien dans Alléluia, par Kurt Lueders

Le recueil Alleluia reprend de nombreux airs issus des cantiques luthériens, certains clairement identifiés, d’autres par des voies plus détournées. En préparation du jubilé Luther 2017, Kurt Lueders, l’organiste de la paroisse, revient sur ce corpus impressionnant.

L’hymnologie protestante prend son essor dès les premiers Réformateurs, se nourrissant certes de mélodies anciennes (dont certains airs profanes), mais créant aussi et surtout, un corpus autonome auquel Martin Luther lui-même contribuera certains éléments prestigieux. La fécondité des poètes et compositeurs des XVIe et XVIIe siècles fait notre admiration encore aujourd’hui, que ce soit du côté des Luthériens avec leurs chorals emblématiques ou des Huguenots à travers le Psautier, naguère restitué dans son intégralité historique à l’usage des paroisses. Les compositeurs nous ont légué un corpus éblouissant de musique concertante et d’orgue fondée sur ces nombreuses mélodies qui, marquant d’abord les temps de l’église et les divers moments liturgiques, ont grandement enrichi le patrimoine culturel de l’humanité entière.
Ainsi, c’est principalement aux organistes et chefs de chœur qu’est proposé le présent tableau en vue de permettre un rapide repérage des correspondances dans le recueil « Alléluia » ; mais tous ceux qui, de près ou de loin, s’intéressent à ces répertoires si éloquents et qui disposent du recueil, y trouveront une source de renseignements que nous espérons fort utile. Malgré un important travail de recherche et de compilation certaines lacunes ou erreurs peuvent subsister ; vous pouvez nous les signaler à l’adresse de la paroisse du Saint-Esprit.