Mot d’accueil pour le culte d’ouverture des 150 ans du temple

Prononcé par Frédéric Martin, Président du Conseil Presbytéral, le 12 septembre 2015

 

Bonjour à tous !

 

Soyez les bienvenus en ce lieu dont nous fêtons cette année les 150 ans !

Que vous veniez ici pour la première fois pour découvrir le lieu ou participer à un culte protestant, que vous soyez chrétien d’une autre confession, représentant d’autres Eglises ou institutions, ou tout simplement l’un de nos paroissiens, nous nous réjouissons d’accueillir aujourd’hui chacun d’entre vous pour partager ensemble un temps de louange et de reconnaissance.

Ce bâtiment, inscrit aux monuments historiques, fut édifié en 1865 sous l’impulsion de deux protestants : le Baron Haussmann et Victor Baltard. Il est le premier temple protestant construit par la collectivité publique après les siècles de persécutions qui avaient conduit à la destruction de tous les temples de la région parisienne, et d’ailleurs.

Il appartient à la Ville de Paris, qui l’a fait édifier, et nous sommes particulièrement heureux d’accueillir aujourd’hui Madame Jeanne d’Hauteserre, maire du 8e arrondissement. Elle est ici un peu chez elle et c’est l’occasion pour nous de la remercier pour tout le soutien qu’elle nous a apporté avec son équipe pour la préparation des manifestations qui se dérouleront des Journées du Patrimoine au culte de clôture en novembre.

Pour témoigner de l’esprit de bâtisseur qui a conduit à l’édification de ce lieu et qui se perpétue de générations en générations, une vingtaine de conférences et d’évènements artistiques rassembleront des historiens, des théologiens, des musiciens, des hommes et des femmes engagées dans la vie artistique, sociale, économique et bien d’autres invités.

En effet, au-delà de l’anniversaire de la construction d’un bâtiment, nous avons souhaité évoquer les « pierres vivantes », tous ceux qui agissent ou créent au nom de leur foi.

Je ne détaillerai pas le programme, vous l’avez vu, affiché à l’extérieur du temple, et toutes les précisions sont données sur notre site internet.

Je voudrais simplement évoquer la création d’œuvres artistiques réalisées spécialement pour l’occasion.

Etienne Lestringant, chef du Chœur Per Cantum, a composé une œuvre pour chœur et percussion, à partir du psaume 139 que notre pasteur commentera en présentant les toiles qu’elle a peintes, inspirées des mêmes versets.

Notre organiste, Kurt Lueders, et quatre autre titulaires d’orgues d’églises protestantes parisiennes, ont chacun composé pour les 150 ans une œuvre inspirée d’un même verset biblique. Ils viendront chacun un jour différent interpréter leur création ainsi qu’une œuvre de leur choix sur l’orgue Cavaillé-Coll.

Les protestants attachent une grande importance à la musique. Au moment de la Réforme, tous les psaumes ont été traduits en français par Clément Marot et Théodore de Bèze et mis en musique. Luther a mis la musique au service de la théologie.

Dans la Bible, les instruments de musique sont présents. Ainsi dans le livre des Nombres :

L’Eternel dit à Moïse : « Fais-toi deux trompettes d’argent (…).
Elles te serviront pour la convocation de la communauté et pour le départ des camps (…)
En vos jours de joie, lors de vos rencontres festives et de vos nouvelles  lunes, vous sonnerez des trompettes (…)
Ce sera une évocation pour vous devant Dieu. Je suis le Seigneur votre Dieu.

En échos avec les paroles du livre des Nombres, nous avons convié pour ce culte les Trompettes d’Argent, ensemble de jeunes musiciens de l’Eglise protestante unie, auquel se sont adjoints quelques jeunes de notre communauté. Nous les remercions pour leur présence parmi nous.

L’ouverture des manifestations organisées à l’occasion des 150 ans du temple du Saint-Esprit était une bonne occasion pour sortir les trompettes. Je ne sais pas si leurs trompettes sont d’argent mais ils porteront avec joie toutes nos louanges !

Il est temps d’entrer dans ce moment de louange, avec reconnaissance et joie :

  • la joie de nous savoir accompagnés de générations en générations, dans les bons et les mauvais moments,
  • la joie de vivre au bénéfice de ceux qui nous ont précédés,
  • la joie de recevoir et de partager cette Parole vivante qui nous unit,
  • la joie, tout simplement de vous accueillir ce matin.

Que chacun d’entre vous se sente ici chez lui. Que ce moment soit un temps de de recueillement, une halte dans nos vies agitées.

Que la Paix soit avec chacun d’entre vous !