Liturgie du culte spécial Martin LUTHER

Le dimanche 3 décembre 2017

Prélude

Proclamation de la Grâce (Luther)

Le docteur Luther raconta une histoire facétieuse : un gentilhomme ayant été interrogé par sa femme sur la vivacité de l’attachement qu’il avait pour elle, lui répondit : « je t’aime autant qu’une bonne décharge de ventre » Elle fut courroucée de cette réponse ; mais le lendemain il la fit monter à cheval et il l’y retint toute la journée sans qu’elle pût satisfaire ses besoins ; alors elle lui dit : « O Seigneur, je sais maintenant à quel point tu m’aimes ; je te conjure de t’en tenir là dans l’attachement que tu me portes. »

Puissions-nous retenir de ce culte LUTHERIEN avec cette phrase en nous :

« O Seigneur, je sais maintenant à quel point tu m’aimes ! »

Prière d’appel à l’Esprit (Luther)

Je ne veux, Seigneur, ni argent ni or.
Donne-moi une foi ferme et inébranlable.
Je ne cherche, Seigneur, ni plaisirs ni joies de ce monde.
Console-moi et affermis-moi par ta sainte Parole.
Je ne Te demande pas honneurs et considération d’ici-bas :
ils ne peuvent en rien me rapprocher de Toi.
Donne-moi ton Saint-Esprit.
Qu’il éclaire mon cœur et me fortifie.
Qu’il me console dans mon angoisse et ma misère.
Garde-moi jusqu’à la mort dans la vraie foi,
dans la ferme confiance en Ta grâce. Amen.

SPONTANE : Alléluia 31-03 Str. 1 « Viens, ô Sauveur des païens »

Louange (Luther – Ps 46)

C’est une solide forteresse que notre Dieu
Un bon rempart et une bonne arme.
Il nous délivre de toute détresse qui maintenant nous assaille.
(…)

Par nos propres forces rien n’est possible,
Notre perte est imminente.
L’homme véritable lutte pour nous,
Celui que Dieu a lui-même choisi.
« Qui est-ce ? » demandes-tu.
Son nom est Jésus-Christ, le Seigneur Sabaoth,
Il n’y a pas d’autre Dieu que lui.
Il doit rester maître du terrain.

Quand bien même l’univers serait empli de démons
Prêts à nous dévorer,
Nous n’éprouvons guère de crainte,
Car nous réussirons à vaincre.
Si féroce qu’il paraisse,
Le prince de ce monde ne peut rien nous faire,
L’arrêt est rendu contre lui.
Un simple mot suffit à l’abattre.

Ils doivent laisser telle quelle la Parole,
Qu’ils le veuillent ou non.
Il se tient en lice vraiment à nos côtés
Avec son Esprit et ses dons.
Qu’ils nous prennent vie, biens, honneur, enfants et femmes,
Laisse tout cela s’en aller,
Ils n’en tireront aucun profit.
Le Royaume nous restera

CANTIQUE INDIQUE : Alléluia 41-03 « Dieu des louanges, sois béni »

Confession du PECHE (Luther)

Je confesse devant Dieu, moi pauvre pécheur,
que j’ai gravement offensé tous les jours et de différentes manières
ce Dieu très saint ;
non seulement par des  péchés  manifestes en paroles et en actes,
mais encore par des pensées mauvaises et les désirs  coupables de mon cœur,
par incrédulité, impatience, égoïsme, orgueil, convoitise, avarice, jalousie, haine,
et par beaucoup d’autres fautes secrètes dont je m’avoue coupable
et que Dieu connaît mieux que moi-même.
Je regrette tous ces péchés, je m’en repens, j’ai un profond regret de les avoir commis,
je demande de tout mon cœur grâce et pardon à mon Dieu,
au nom de son fils bien aimé, Jésus-Christ.
Je veux y renoncer, et je prie le Seigneur de m’en donner la force par son Saint-Esprit.

Amen.

SPONTANE : Alléluia 63-33 « Christ Agneau de Dieu »

Annonce du PARDON (Luther)

Evite comme une peste très dangereuse et comme un poison infernal de dire : “J’ai commis tel et tel péché, Dieu me hait, je suis l’objet de la colère du juge”.

Dis plutôt : “Je suis pécheur, ainsi je peux être rassuré car ce sont les pécheurs, ceux qui sentent leur péché, que Dieu veut recevoir”. Sans quoi aucun homme ne serait sauvé. “Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, afin de faire miséricorde à tous” (Rom 11:32).

Si donc tu reconnais vraiment tes péchés, si tu trembles, si tu es troublé et chargé par la crainte du jugement et de l’enfer, aie bon courage, car Dieu veut te témoigner son amour et sa grâce, il veut te sauver. Toutes ses promesses nous assurent qu’il ne veut pas la mort du pécheur, car il est un Dieu de paix et de grâce.

Prends garde de ne pas te laisser aller au découragement. “Espère contre toute espérance” (Rom 4:18). Car Jésus-Christ est le médecin des cœurs brisés. Il veut relever ceux qui sont tombés et ne veut pas éteindre le “lumignon qui fume”.

Si donc tu es une bougie qui fume encore, ne t’éteins pas toi-même par le désespoir et par le découragement. Si tu es un roseau brisé ou cassé, ne te brise pas tout à fait toi-même, mais viens à Jésus qui est le doux ami des âmes.

SPONTANE : Alléluia 32-04 str 1.4 « O Dieu, tout-puissant Créateur »

Volonté de Dieu (Luther)

Il t’est impossible de reconnaître Dieu sans dommage ni par ton imagination et par tes spéculations, sinon en te tenant à sa crèche. Si tu suis le chemin inverse, si tu commences par réfléchir à sa divinité, à la manière dont elle gouverne le monde, à la façon dont elle a détruit Sodome et Gomorrhe, si tu cherches à savoir si elle a prédestiné ou non tel ou tel homme, tu te casseras bientôt le cou et tu tomberas du ciel comme l’esprit malin. Mon cher, n’escalade pas le ciel ! Va d’abord à Bethléem !

SPONTANE : Alléluia 32-09 Str.1 « Devant ta crèche, tu me vois »

Prière avant de lire la Parole (Luther)

Mon Dieu,
Je suis sûr que tu es vrai et que tu ne mens jamais.
Permets que je demeure ferme dans la foi et que je ne cède pas au doute.
Non pas parce que ma prière est bonne, mais parce que toi, tu es la vérité.

Mon Père,
Encourage et fortifie par ta sainte Parole l’homme faible que je suis.
J’ai souvent de la peine à accepter ta volonté pour moi.
Donne-moi la force d’être obéissant pour ne pas succomber à la tristesse.

Enseigne-moi, ô Père,
A ne pas me confiner en moi-même ou en mes belles entreprises,
Mais à tout attendre de ton infatigable bonté.
Que la tristesse de vivre, souvent en désaccord avec ta volonté,
Ne me submerge pas, mais plutôt que ta miséricorde
S’étende à toute ma vie et la fertilise.

Lectures Bibliques : Ephésiens 3, 8-21

CANTIQUE INDIQUE : Alléluia 35-01 str.1.2.3 « Viens Saint Esprit, Dieu créateur »

Prédication

Voir ici.

CANTIQUE INDIQUE : Alléluia 37-01 « C’est un rempart que notre Dieu »

Confession de FOI (Luther)

Je crois que Dieu m’a créé ainsi que toutes les autres créatures. Il m’a donné et me conserve mon corps avec ses membres, mon esprit avec ses facultés. Il me donne chaque jour libéralement la nourriture, le vêtement, la demeure et toutes les choses nécessaires à l’entretien de cette vie. Il me protège dans tous les dangers, me préserve et me délivre de tout mal ; tout cela sans que j’en sois digne, par sa pure bonté et sa miséricorde paternelle. C’est ce que je crois fermement.

Je crois que Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, est mon Seigneur. Il m’a racheté, moi, perdu et condamné, en me délivrant du péché, de la mort et de la puissance du Malin [non point à prix d’or ou d’argent, mais] par son sang, par ses souffrances et par sa mort innocente, afin que je lui appartienne pour toujours et que je vive d’une vie nouvelle comme lui-même qui, ressuscité des morts, vit et règne éternellement. C’est ce que je crois fermement.

Je crois que le Saint-Esprit m’appelle par l’Evangile, m’éclaire de ses dons et me sanctifie ; qu’il me maintient en l’unité de la vraie foi, dans l’Eglise qu’il assemble de jour en jour. C’est lui aussi qui me remet pleinement mes péchés, ainsi qu’à tous les croyants. C’est lui qui, au dernier jour, me ressuscitera avec tous les morts et me donnera la vie éternelle en Jésus-Christ. C’est ce que je crois fermement. Amen.

SPONTANE : Alléluia 31-03 str. 6 « Gloire à Dieu, Père éternel »

SAINTE CENE

Salutation

Le Seigneur soit avec vous.
L’assemblée : Et avec ton esprit.

Élevons notre cœur.
L’assemblée : Nous le tournons vers le Seigneur.

Rendons grâce au Seigneur notre Dieu.
L’assemblée : Cela est juste et bon.

Préface (Luther – le chant de Jean Hus amélioré)

Tu glorifieras Dieu le Père
De te vouloir si bien nourrir
Et d’avoir livré son Fils à la mort
Pour tes iniquités.
Tu dois croire et ne pas douter
Que cela est une nourriture pour les malades
Qui ont le cœur lourd de péchés
Et que la peur afflige. (…)
Lui-même dit : « Venez à moi, vous les pauvres,
Laissez s’étendre sur vous ma miséricorde ;
Si tu avais pu par toi-même acquérir quelque chose,
Pourquoi aurais-je eu donc besoin de mourir pour toi ?
Aussi cette table ne te concerne pas
Si tu veux toi-même te venir en aide.
Mais si tu crois à tout cela du fond du cœur
Et le confesses à voix haute,
Tu es vraiment prêt
Pour la nourriture qui vivifie ton âme !

Institution

Le Seigneur Jésus,
la nuit où il fut livré,
célébra la Pâque avec ses disciples.
Il prit du pain,
et après avoir rendu grâce
le rompit et le donna à ses disciples en disant:
« Prenez et mangez,
ceci est mon corps donné pour vous.
Vous ferez cela en mémoire de moi. »
De même,
il prit une coupe,
et après avoir rendu grâce,
la donna à ses disciples en disant:
« Buvez-en tous,
car ceci est la coupe de mon sang,
le sang de l’alliance nouvelle et éternelle,
versé pour vous et pour la multitude
en rémission des péchés.
Vous ferez cela en mémoire de moi.
Je vous le déclare,
je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne
jusqu’au jour où je le boirai, nouveau,
avec vous dans le Royaume de mon Père.

L’assemblée :
Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus,
nous célébrons ta résurrection
et nous attendons ta venue, dans la gloire.

Epiclèse (Martin Luther – Nous prions le St Esprit)

Prions maintenant le Saint Esprit
De nous donner surtout la vraie foi,
Qu’il nous protège au jour de notre fin (…)
Précieuse lumière, donne-nous ton éclat,
Apprends-nous à connaître Jésus-Christ seul ;
Que nous demeurions attachés à lui, le Sauveur fidèle,
Qui nous a menés à la vraie patrie.
Doux amour, accorde-nous ta faveur,
Fais-nous éprouver l’ardeur de l’amour,
Que nous nous aimions de tout cœur les uns les autres
Et que nous demeurions en paix dans l’unité d’esprit.

SPONTANE : Alléluia 47-08 str.2 « O toi Jésus notre Seigneur »

Invitation

Comme Jésus a rassemblé ses disciples pour le repas pascal,
Il nous invite maintenant à sa table qui préfigure le banquet du Royaume.
Heureux les invités au Repas du Seigneur !
Voyez et goûtez combien le Seigneur est bon !

Fraction/ Élévation

en rompant le pain
Le pain que nous rompons,
est la communion au corps du Christ.

en élevant la coupe
La coupe de bénédiction pour laquelle nous rendons grâce,
est la communion au sang du Christ.

L’assemblée :
Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir,
mais dis seulement une parole et je serai guéri!

Communion

en donnant le pain
La communion au corps du Christ donné pour toi !

en donnant la coupe
La communion au sang du Christ donné pour toi !

Prière d’action de grâce (Luther)

Loué et béni soit Dieu,
Qui nous a lui-même nourris
De sa chair et de son sang ;
Laisse-nous, Seigneur Dieu, en tirer profit.
Loué sois-tu Seigneur
Par ton corps sacré, Seigneur,
Dont accoucha ta mère Marie,
Et ton sang sacré,
Délivre-nous, Seigneur de toute détresse.
Loué sois-tu Seigneur
Le corps sacré a été livré pour nous à la mort,
Afin que nous vivions.
Il ne pouvait pas nous faire cadeau plus grand,
Par lequel nous conservons sa mémoire.
Loué sois-tu Seigneur
Que Dieu nous donne à tous la bénédiction de sa grâce
Afin que nous marchons dans ses voies
Dans l’amour vrai et la fidélité fraternelle,
Pour ne point pâtir de ce repas.
Loué sois-tu Seigneur

Prière d’Intercession (Luther) et Notre Père (nouvelle version)

Toi qui es un Dieu de paix, d’amour et d’unité,
nous te prions, Père,
et nous te supplions de rassembler,
par ton Esprit Saint, tout ce qui est divisé.
Veuille aussi nous accorder de nous convertir à ton unité,
de rechercher ton unique et éternelle vérité,
et de nous abstenir de toute dissension.
Ainsi nous n’aurons plus qu’un seul cœur,
une seule volonté, une seule science,
un seul esprit, une seule raison.
Et, tournés tout entiers vers Jésus Christ, notre Seigneur,
nous pourrons, Père, te louer d’une seule voix par la prière que tu nous a enseignée :

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire aux siècles des siècles. Amen !

Annonces et Offrande et Orgue

Exhortation – Bénédiction (Luther)

« Ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n’est ni sûr, ni honnête d’agir contre sa propre conscience. Je m’en tiens là. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me soit en aide. Amen ! »

Dans la paix et dans la joie
Je m’en vais selon la volonté de Dieu.
Mon cœur et mon esprit sont consolés,
Calmes et tranquilles ;
Comme Dieu me l’a promis,
Voici ce que fait Christ, vrai Fils de Dieu,
Le Sauveur fidèle,
Que tu m’as laissé voir, Seigneur,
Et fait connaître,
Afin qu’il soit ma vie
Et mon salut dans la détresse et la mort.
(…)

Il est pour les païens
La lumière vive et sainte
Qui doit éclairer ceux qui ne te connaissent pas
Et les mener au pâturage.
Il est de ton peuple Israël,
La gloire, l’honneur, la joie et l’allégresse

Dans sa clémence, le Seigneur nous accorde la paix.
Il n’y a vraiment personne d’autre
Qui puisse combattre pour nous,
Si ce n’est Lui seul, notre Dieu.

Amen !

SPONTANE : Alléluia 36-02 Str.1.3 « Que ton Eglise fasse honneur »

Postlude

 

[1] Augustin, Du Maitre, 11, 38